Produits solaires (filtres VS écrans) 🌞

Mis à jour : 7 juin 2019

Bonjour à tous! J'espère que vous allez bien. 😎

Je vous reviens aujourd'hui avec un article qui m'a été demandé et qui en aidera probablement plusieurs. 😃 Je vous parle des produits solaires (comment les choisir, comment les différencier, pour qui acheter quoi, etc.), et je vous donne également quelques idées pour le choix de vos crèmes solaires. Je crois que c'est un article essentiel à bien comprendre, étant donné les effets néfastes du soleil sur votre peau. De plus, l'été et le beau temps arrivent à grands pas (on espère en tout cas 😅), alors on doit se protéger adéquatement. 😉 Pour voir un autre article où je vous présente d'autres alternatives de produits solaires, cliquez ici.


Théorie en rafale

Le soleil est un sujet mitigé. Effectivement, c'est le meilleur ami de certaines personnes, alors que c'est le pire ennemi des autres. Oui, le soleil permet le bronzage, mais il cause aussi plusieurs autres réactions néfastes. Voilà pourquoi on doit se protéger à CHAQUE JOUR DE L'ANNÉE, beau temps, mauvais temps.


Voici quelques effets néfastes du soleil: coup de soleil (brûlure), desquamation (peaux blanches/mortes), épaississement de la peau (la peau veut se protéger du soleil), vieillissement cutané prématuré (destruction des fibres de collagène et d'élastine et des fibroblastes, apparition de rides et de taches pigmentaires) et cancer de la peau (trois types étant plus ou moins dangereux). Étant dans le sujet, je vous donne quelques façons de détecter le cancer de la peau afin d'aller consulter un MÉDECIN/DERMATOLOGUE: asymétrie, bordure, couleur anormale, diamètre qui augmente avec le temps, épaisseur ou évolution de la tache. Je ne m'aventure pas plus que cela dans ce sujet. En cas de doute, consultez un médecin.


Il existe trois types de rayons (UVA, UVB et UVC). Ceux-ci sont différents. Les UVA sont ceux qui causent le vieillissement cutané (choisir un produit solaire détenant le logo UVA encerclé pour que celui-ci vous protège de ces rayons), les radicaux libres (responsables de divers phénomènes, dont le vieillissement cutané) et les cataractes (protégez vos yeux en portant des lunettes solaires). Ils traversent les vitres (donc attention dans les voitures ou si vous travaillez près d'une fenêtre) et représentent 95% des UV. Les UVB, eux, sont responsables des coups de soleil, du bronzage et des cancers de la peau. Ils ne représentent que 5% des UV, mais ils sont plus dangereux pour la santé de la peau. Les UVC sont, pour leur part, filtrés entièrement par la couche d'ozone.


Comme mentionné dans mon article sur mes produits solaires favoris, il existe six phototypes (types de peau à la lumière du soleil), notamment distingués avec quatre critères: la couleur des cheveux et celle de la teinte de la peau, la fréquence des coups de soleil et l'intensité du bronzage. Plus le phototype est faible, plus les risques de cancer de la peau sont élevés. Sans entrer dans les détails, on dit qu'un phototype I est celui qui représente les personnes ayant la peau très claire, plusieurs taches de rousseur, les yeux clairs, les cheveux blonds/roux et qui ne bronzent jamais (toujours des coups de soleil intenses). Pour le phototype VI, il s'agit des personnes ayant la peau noire, les yeux et les cheveux noirs et n'ont presque jamais de coups de soleil. Chaque phototype comprend sa dose érythémateuse minimale (nombre de minutes avant d'avoir une rougeur due au soleil) et celle-ci augmente plus le phototype est élevé. C'est pourquoi les gens avec un phototype I ont des coups de soleil BEAUCOUP plus rapidement que les phototypes IV et plus. Chose intéressante que je ne savais pas avant d'avoir fait mon cours en esthétique: Chaque personne naît avec un capital solaire qui permet de lutter aux UV selon une quantité déterminée de rayons solaires que chaque individu peut recevoir. Ainsi, une fois le capital solaire épuisé, la peau ne se protège plus naturellement contre les UV et les cellules endommagées par le soleil ne se réparent plus. En lien avec le phototype, plus celui-ci est faible, moins le capital solaire est grand. De ce fait, étant avertis de ce phénomène, il est possible de préserver ce capital solaire dès l'enfance en appliquant un produit solaire adapté pour les enfants (j'y arrive)!


De plus, il faut savoir que certaines substances sont phototoxiques et/ou photoallergisantes (provoquent des coups de soleil excessifs aux zones exposées au soleil ou une réaction allergique qui s'étend sur le corps). On parle, entre autres, d'huiles essentielles, de parfum, de diurétiques, antihistaminiques, etc.


Qu'est-ce que le FPS?

Le FPS (facteur de protection solaire) donne en fait un indice au niveau de la protection contre les UVB seulement, donc contre les brûlures, mais pas contre le vieillissement cutané. Plus le FPS est élevé, plus le produit solaire bloque un pourcentage élevé de rayons solaires. Ps.: J'ai bien écrit un «indice» sur la protection contre les UVB. Effectivement, le chiffre indiqué n'est malheureusement pas coulé dans le béton, puisque les tests sont faits sur environ vingt personnes choisies au hasard. Ceci dit, vous savez maintenant qu'il existe des phototypes qui rendent les gens plus ou moins vulnérables aux effets néfastes du soleil. Ainsi, le FPS n'est pas nécessairement fiable pour chaque personne mise individuellement, car si le groupe de cobayes comprenait seulement des phototypes IV, les personnes avec un phototype I ne seront pas aussi bien protégés que celles avec un phototype IV. Il faut donc se fier aux ingrédients actifs et à leurs pourcentages dans les produits pour bien choisir son produit solaire. De plus, lorsqu'il est inscrit «protection à large spectre» sur un emballage, c'est que le produit protège contre les UVA et les UVB. 👇

Filtres solaires ou écrans physiques?

Quelles sont les différences?

Nous sommes rendus à la partie la plus importante: Comment choisir le produit solaire adapté à nos besoins? 😮👇


Filtres chimiques

-C'est un mélange de molécules synthétiques qui ont pour caractéristique d'absorber, de disperser et de refléter la lumière.

-Exemples de filtres solaires: homosalate, oxybenzone, octocrylène, octinoxate, avobenzone, etc.

-Pour vous aider à vous faire une image dans votre tête, on compare les filtres solaires à une passoire à spaghettis. Certains rayons traversent le filtre pour atteindre la peau, alors que d'autres non.

-Leur photostabilité est incertaine (peuvent se détériorer à la lumière, donc moins efficace au soleil).

-Ils sont hydrosolubles (si on se baigne, on doit réappliquer de la crème solaire tout de suite en sortant, car 50% des ingrédients filtres solaires restent dans l'eau).

-Ils polluent l'eau et l'environnement, entre autres en empêchant la photosynthèse, étant donné leur hydrosolubilité.

-Ils doivent être appliqués 20 minutes avant l'exposition au soleil pour être efficaces.

-Ils peuvent être dangereux pour la santé (allergènes, perturbateurs endocriniens/malformations des bébés, difficultés à procréer, etc.) et les molécules sont absorbées dans la peau, donc à éviter pour les peaux lésées, ainsi que les enfants.


Écrans physiques, naturels et minéraux

-L'écran physique est un tout autre moyen de protection solaire. Il s'agit de matières naturelles qui bloquent les UVA et les UVB et reflètent la lumière du soleil. Ainsi, tous les écrans physiques sont efficaces autant pour nous protéger des UVA que des UVB, tandis que pour les filtres, ça dépend des ingrédients choisis.

-Ils ne sont pas un danger pour l'environnement et ils sont insolubles dans l'eau (donc parfaits pour la baignade).

-Ils sont hypoallergènes (le dioxyde de titane est le meilleur choix pour les peaux sensibles).

-Ils sont photostables.

-Son action est immédiate dès l'application.

-Le bronzage est beaucoup plus long à obtenir qu'avec des filtres solaires.

-Pour les bébés: produits solaires écrans à 100%, on n'utilise pas de filtres solaires avant l'âge de six mois.

-Il existe deux ingrédients écrans: le zinc et le titane. Ce sont des minéraux poudreux, qui, mélangés à l'eau, donnent une consistance plus ou moins pâteuse. C'est par sa composition que la texture d'un écran change par rapport à celle d'un filtre, qui lui, est plutôt liquide. Le principal inconvénient des écrans est lié à la sensation un peu collante qu'ils peuvent laisser sur la peau, ainsi que la possibilité de laisser la peau blanche. Toutefois, ce ne sont pas tous les produits solaires de type écran qui font cela (ça dépend de leur formulation). Ps.: C'est pour cette raison que j'adore les poudres minérales (elles ne laissent aucun fini gras, elles ne paraissent pas sur la peau, elles nous protègent contre UVA et les UVB et les personnes qui n'aiment pas le fini d'une crème solaire sur leur peau seront charmées).


Quelles questions se poser pour déterminer quelle protection solaire choisir?

-Quel est mon phototype? Ai-je la peau sensible? Si le phototype est bas et que votre peau est sensible, optez pour un écran.

-Est-ce que j'utilise des médicaments ou des produits photosensibilisants (qui rendent la peau sensible au soleil)? Si oui, optez pour un écran.

-Ai-je une maladie de la peau? Ai-je un cancer de la peau? Ai-je déjà eu un cancer de la peau? Ai-je de nombreux grains de beauté (plus de 50, on est plus à risque d'avoir un cancer de la peau)? Est-ce que quelqu'un dans ma famille (hérédité) a déjà eu un cancer de la peau? Si oui, optez pour un écran.

-Est-ce pour un enfant? Pour une meilleure protection, optez pour un écran.

-Pour quelle activité ai-je besoin d'une protection solaire? Est-ce pour faire du sport à l'extérieur (écran) ou pour une séance de bronzage (filtre)?

-Où suis-je? Quelle heure est-il (l'ensoleillement est à son maximum entre 11 et 16h)? Quel est l'indice UV aujourd'hui? En somme, plus le soleil est fort, plus on doit choisir un écran pour se protéger.

-Est-ce que la qualité des ingrédients influence mon choix? Si on veut des produits naturels, on opte pour l'écran et sinon, le filtre chimique est envisageable.


Informations en rafale

-Passe-partout: Il existe des produits ayant un mélange de filtres et d'écrans.

-L'Association canadienne de dermatologie recommande un FPS minimal de 30.

-Attention! Pour s'assurer d'avoir une protection solaire optimale, on doit vérifier la qualité du produit et on doit appliquer la quantité de produit nécessaire. On parle ici d'une cuillère à thé par zone du corps! Eh oui, ça fait beaucoup, mais c'est la quantité suffisante. Sinon, la protection diminue de 50 à 75%. De plus, on recommande d'appliquer la crème solaire à toutes les deux heures (plus souvent si on se baigne avec des filtres solaires ou si on a transpiré). Il faut aussi être attentifs à l'endroit où on se retrouve, puisque certaines surfaces ont la capacité de faire rebondir les UV (réverbération). De cette façon, il est d'autant plus important de se protéger si on est proches de la neige, du sable, de l'eau, de l'asphalte ou du gazon.

-Les produits solaires en aérosol sont à éviter, car ils peuvent contenir de l'alcool (photosensibilisant), le temps de vaporisation pour obtenir la bonne quantité de produit pour être protégé est élevé, ils peuvent être nocifs si inhalés et ils peuvent être inflammables.

Exemples de produits solaires

Ceux-ci sont de A-DERMA. 👇 Cette compagnie fabrique des soins dermo-cosmétiques adaptés aux peaux les plus sensibles/fragiles/irritées/réactives. Leur ingrédient principal est l'«Avoine Rhealba® DERMAtologique», qui rééquilibre, apaise et répare les peaux fragiles. J'ai pour ma part trois de leurs produits solaires: le fluide très haute protection FPS50+ PROTECT, le spray très haute protection FPS50+ et le lait réparateur après-soleil.


Voici le spray très haute protection FPS50+. En plus de nous protéger contre les effets néfastes des UV, ce spray renforce notre barrière cutanée et améliore les défenses de nos cellules face aux UVA (brevets). Il ne détient que quatre filtres efficaces, donc il y a moins de risques associés au choix des ingrédients protecteurs. La texture laiteuse du spray pénètre tout de même assez rapidement dans la peau, mais laisse un petit film collant, sans que ce soit désagréable. Ps.: Ce n'est pas un spray en aérosol. C'est simplement une pompe pour distribuer le produit.


Poursuivons avec le fluide très haute protection FPS50+ de la gamme PROTECT de A-DERMA. Tout comme le spray démontré plus haut, ce fluide renforce la barrière naturelle de la peau, ainsi que les défenses cellulaires contre les UVA. À noter que pour le spray, ainsi que le fluide, les ingrédients protecteurs choisis agissent contre les UVA et les UVB. La texture est plus riche que celle du spray et laisse un effet collant sur la peau. A-DERMA évoque que ce produit est adapté pour les peaux normales à mixtes, sauf que je le trouve un peu trop riche pour le conseiller aux peaux mixtes/grasses. Ainsi, les peaux grasses préféreront, selon moi, le spray.


Pour ce qui est du lait réparateur après-soleil, il est idéal pour appliquer sur la peau qui a été exposée au soleil pour l'hydrater et la calmer (réduire la chaleur emmagasinée par la peau). La texture est fluide et on ressent une fraîcheur après son application. Ce lait pénètre rapidement et ne laisse pas de fini collant. Sur le site Web d'A-DERMA, il est inscrit: «délicatement parfumée», mais pour une personne sensible aux odeurs, je dois avouer que ce n'est pas une odeur que je décrirai comme étant délicate... Toutefois, au niveau de l'apaisement de la peau, ce produit est génial.




Je change de catégorie de protection solaire, ainsi que de compagnie pour vous présenter un produit qui ne contient que des écrans minéraux biologiques. Il s'agit de l'écran solaire minéral naturel à large spectre FPS40 de The Green Beaver Company. Il offre une protection de longue durée qui hydrate et nourrit la peau. Ce produit est approuvé par Santé Canada et il est hypoallergène, sans fragrance artificielle, phtalate et parabène. 🙆 Sa texture riche résiste à l'eau et à la sueur pendant 40 minutes et elle est biodégradable. Comme mentionné précédemment, les écrans peuvent laisser la peau blanche, et c'est le cas de celui-ci. Toutefois, ce n'est pas quelque chose de dérangeant selon moi lorsque l'on veut bien se protéger du soleil. Pour les peaux fragiles, les enfants et les femmes enceintes, ça reste le produit idéal. En tout cas, pour ma part, c'est mon meilleur ami, dans le sens où je n'ai jamais eu de coup de soleil avec cet écran, alors qu'avec des filtres solaires, oui.

Pour en connaître davantage sur les produits solaires que j'aime, rendez-vous sur cet article: https://www.lebloguedalexe.com/articles-du-blogue-d-alexe/produits-solaires-favoris.


Et voilà chers abonnés. J'espère que cet article vous sera utile et n'hésitez pas à vous y référer avant d'aller acheter un produit solaire. J'espère aussi vous avoir fait comprendre l'importance de se protéger des rayons UV.


ARTICLES THÉORIQUES DÉJÀ EN LIGNE. 👇

Pour lire mon article sur les différents types de nettoyants du visage, cliquez ici.

Pour lire mon article sur mes nettoyants du visage favoris, cliquez ici.

Pour lire mon article sur le double-nettoyage du visage, cliquez ici.

Pour lire mon article sur l'hydratation cutanée, cliquez ici.

Pour lire mon article sur les exfoliants, cliquez ici.

Pour lire mon article sur l'absorption cutanée, cliquez ici.


Sur ce, je vous souhaite une bonne fin de journée!

Merci et à bientôt,

Alexe xoxo 😎

Hashtags: #soleil #produitssolaires #solaire #théorie #filtres #écrans #protection #aderma #larocheposay #colorscience #thegreenbeavercompany


Référence: Produits cosmétiques Automne 2018 par Geneviève Biron CFP Limoilou.